Blog

Economie circulaire et réseau de solidarité

Temps de lecture : 3 minutes 

Photo on Factuel.info

« Aujourd’hui, la seule condition de survie réside dans l’établissement d’un rapport plus humble avec la planète. » 


Alain Gras (sociologue français)

Mais comment établir un tel rapport ? L’économie circulaire est peut être l’une des solutions.


L’économie circulaire: de quoi s’agit-il ?

Le principe de l’économie circulaire a été vulgarisé au début des années 2000 grâce notamment aux travaux de William McDonough et Michael Braungart. Elle se veut être une alternative à l’économie classique, dite « linéaire », qui a tendance à ignorer sa responsabilité sociale et son impact sur l’environnement. L’économie circulaire, à l’inverse, ancre en son sein le respect de l’environnement ainsi que des problématiques sociales comme l’insertion.

L’économie circulaire a plusieurs composantes, résumées dans le schéma ci-dessous :

L’un de ses principaux objectifs est de réduire la quantité astronomique de déchets générés par l’activité économique actuelle (il est estimé que l’humanité a produit en 2016 plus de 2,01 milliards de tonnes de déchets) qui sont très difficiles à traiter et nuisent à l’environnement. Face à ce péril, l’ambition de l’économie circulaire est de réutiliser les produits consommés afin d’en produire de nouveaux et ainsi de réduire considérablement les déchets et les nouveaux besoins en matière première. En guise d’exemple, la start up bretonne MéGo! utilise des mégots de cigarettes usagés afin de fabriquer du mobilier. L’économie circulaire permet donc de limiter le gaspillage des ressources ainsi que l’impact négatif de la production sur l’environnement.  

L’économie circulaire vise également le développement économique local. Cela passe par exemple par les « circuits courts » (AMAP…) mais aussi par les réseaux locaux de solidarité. Il s’agit de la mise en relation d’acteurs distincts (associations, entreprises, habitants…) d’un même territoire au sein d’une initiative, d’un projet commun, participant à l’intérêt général. Ainsi, l’association Le Carillon implique au sein des grandes villes françaises (Paris, Lyon, Nantes…) habitants, commerçants et sans-abris dans le but de permettre à ces derniers de briser l’isolement dans lequel ils sont plongés.

Les réseaux locaux de solidarité permettent la création de beaux projets et la densification du tissu économique, associatif d’un territoire. C’est pour cela que notre initiative LOKALERO a pour ambition d’aider la création de ces réseaux.


Mettre ses temps d’attente et de détente du quotidien au service des projets locaux

LOKALERO installe des bornes de dons tactiles chez les commerces de proximité (cafés, salons de coiffure…), sur lesquelles les initiatives locales sont mises en valeur. Les habitants s’en informent et les soutiennent sous forme de petits dons.

C’est le tronc de collecte digitalisé !

LOKALERO donne la possibilité aux commerçants d’être des intermédiaires entre les initiatives de proximité et les habitants. Ils soutiennent ainsi le tissu associatif et l’économie locale tout en exerçant leur activité professionnelle.

En bref, en favorisant l’entraide dans son quartier, LOKALERO transforme chacun(e) en « local-héros » !


SOURCES

https://www.lecarillon.org/reseauparis

https://www.ademe.fr/expertises/economie-circulaire

https://www.avise.org/articles/economie-circulaire-de-quoi-parle-t-on

https://me-go.fr

Post a comment