7 décembre 2020

Mobiliser les (très) jeunes donateurs : les clés pour réussir

Mobilisez les très jeunes donateurs

Comment mobiliser les jeunes donateurs ?

Qui a dit que les jeunes n’étaient pas de potentiels donateurs ?
Vous savez, les jeunes de moins de 35 ans appelés Millenials et ceux et celles né.e.s après 1996 appelé.e.s génération Z.

Ils sont de plus en plus nombreux à s’engager, et ce, sous plusieurs formes. Le bénévolat, le militantisme, le stage ou encore le service civique en sont les parfaites illustrations. Le don est également une forme d’engagement de plus en plus démocratisée chez les très jeunes individus.

En effet, selon l‘étude annuelle “La générosité des français, menée par Recherches & Solidarités, il est à noterune forme de rajeunissement de la générosité : s’ils ne représentent encore qu’une petite frange des donateurs (déclarant leurs dons), les moins de 30 ans présentent un “effort de don” au regard de leurs revenus de 2,4%, tout proche de celui des plus de 70 ans (2,6%), les plus investis.

Voici tous nos conseils pour mobiliser les jeunes donateurs, tirés de l’expérience de la collecte de Tirelires d’Avenir sur don-local.org ?

 Le don n’a pas d’âge, l’engagement non plus !  

Adaptez votre campagne de communication à votre cible : les facteurs à prendre en compte pour mobiliser les jeunes donateurs

La communication est souvent votre première vitrine. Naturellement dans la vie, vous vous adaptez à votre interlocuteur. Sans doute ne parlez-vous pas de la même façon à votre voisin ou à votre grand-mère. A chaque fois, il y a des codes à respecter ?  

Après le partage des bonnes pratiques génériques d’une campagne de communication efficace pour réussir votre collecte de dons. faisons un zoom sur les codes de nos jeunes donateurs.

Prenons l’exemple concret de la campagne de Tirelires d’Avenir clôturée avec succès le lundi 23 novembre 2020 sur don-local.org

La particularité de cette campagne ? En grande majorité, les donateurs.trices qui ont répondu positivement à la campagne ont entre 18 et 35 ans.  

Résultats:

1300 euros collectés en 3 semaines, avec un don moyen de 13 euros ?  

Depuis ses débuts, Tirelires d’Avenir s’engage quotidiennement à soutenir des jeunes dans la précarité.

Son but ? Aider les jeunes marginalisés et exposer la face cachée de la société, à savoir la précarité grandissante des populations isolées et leur décrochage psychologique.  

« Il faut s’attaquer vivement à ces problèmes, agir concrètement. » 

Benoit Floquet, co-fondateur de Tirelires d’Avenir   

Dans le cadre de sa mission, cette association a eu pour objectif d’aider financièrement un jeune homme nommé Shaka. 

Shaka a 21 ans. Il vit en France depuis seulement 3 ans et se trouve dans une situation précaire, tant professionnellement que socialement. 

Avec cette collecte de dons, Tirelires d’Avenir apporte un soutien financier pour que Shaka puisse subvenir à ses besoins, ce qui combiné à l’accompagnement de l’association partenaire Corot, permettra de favoriser son insertion. 

Grâce aux nombreux donateurs et donatrices, il pourra subvenir à ses besoins et sortir de la précarité ?   

Analysons ensemble leur campagne de collecte. Aller, tous à vos stylos !  

1.    Adaptez le montant de votre collecte aux jeunes donateurs

Dans le cadre d’une collecte de dons accessible à tout âge, l’adaptation de l’objectif de votre collecte est déterminant.

Les jeunes de 18 à 30 ans sont pour la plupart des étudiants, sans emploi fixe ou démarrant dans la vie active. Ils ne perçoivent donc pas forcément tout de suite des revenus élevés (mais bientôt on leur souhaite !).    

? Démarrez par une petite équation pour fixer l’objectif   

L’objectif final de votre collecte doit prendre en compte 2 éléments :

  • La somme correspondant à vos besoins pour mener à bien la cause que vous défendez 
  • Les capacités financières des jeunes donateurs  

Comment alors définir votre besoin de financement de manière juste et concrète ? 

L’association Tirelires d’Avenir a mis en place un comité d’intervention sollicitant des travailleurs sociaux qui ont évalué le montant de la collecte selon la situation de Shaka. Les besoins essentiels sont pris en compte : se nourrir, se vêtir, se déplacer et pouvoir communiquer.

? Favorisez le micro-don !    

Partez du principe que vous allez proposer des montants de dons à 2 €, 5 €, 10 €, pour les rendre accessibles à tout le monde.  

Trouvez ensuite des équivalences de dons en adéquation avec ces montants. Vous montrez ainsi que chaque contribution compte. Cela encourage et motive le donateur à s’engager. 

Souvenez-vous : 1 euro fait la différence !   

Par exemple pour Shaka, les équivalences se basaient sur ses besoins concrets :   

  • 5 € = Un repas sans l’aide alimentaire 
  • 10 € = 10 € x 25 personnes = 1 mois d’argent pour Shaka 
  • 20 € = Un pull
Tirelires d'Avenir - équivalence 10 euros

 ? Astuce 

Pour mettre en avant le micro-don, Tirelires d’Avenir a utilisé une technique infaillible lors de sa campagne de communication : la technique du pied dans la porte. 

Cette technique psychologique peut être utilisée efficacement au sein du contexte de don.  Elle consiste à demander le moins pour en obtenir le plus. 

Voici un exemple d’une publication relative à cette technique sur leur compte Instagram qui a très bien fonctionné pour mobiliser les jeunes donateurs :

"Même 1€ peut faire la différence !"

 2.  Soyez transparent.e avec vos donateurs/trices 

Il est très important pour vous d’apporter du concret à votre communication.

Les jeunes, voire très jeunes, ont plus tendance à s’investir dans des causes précises et particulières que dans des causes plus globales.

La transparence sur vos actions et votre impact est la clé pour les embarquer. Ils arrivent ainsi à se projeter tout en ayant confiance : cela facilite leur engagement envers votre cause ! La transparence et la confiance sont interdépendantes.  

? Donnez de la visibilité sur les enjeux liés à votre projet

Faites de la cause que vous défendez également celle de vos donateurs.

Notre association partenaire Tirelires d’Avenir a publié sur ses comptes Instagram et Facebook plusieurs posts dans lesquels sont expliqués en détail le parcours de Shaka, ses difficultés rencontrées et ses besoins.

De plus, elle publie régulièrement des posts sur les besoins des communautés de jeunes en difficulté pour sensibiliser les donateurs à la réalité des jeunes en situation de précarité.

Présentation de Shaka

Annoncez la durée de la collecte

Vos potentiels donateurs doivent pouvoir se situer d’un point de vue temporel. Fixez un délai de collecte, puis informez-les immédiatement, afin qu’il puissent estimer eux-mêmes la date à laquelle ils pourront donner. 

? Astuce 

Une campagne lancée un mardi ou mercredi démarrera mieux qu’une campagne lancée le weekend. Idem, évitez le lancement en fin de mois, quand les donateurs attendent leur paye avec impatience ? 

? Soyez transparent.e sur l’utilisation du montant collecté

Où ira mon argent ? Comment sera-t-il distribué ?

Voilà les questions que se posent naturellement les donateurs avant d’effectuer un don.

Éclairez leurs lanternes ! Donnez leur de la visibilité !
Soyez entièrement transparents quant aux dépenses prévues avec l’argent collecté.

Tirelires d’Avenir a ainsi expliqué l’utilisation de la somme collectée sur ses réseaux sociaux : 250 euros seront versés à Shaka pendant 5 mois. Somme mensuelle qui servira à ses besoins essentiels, à savoir la nourriture et l’hygiène, des vêtements pour la saison hivernale, un pass navigo ainsi qu’un crédit téléphonique. 

Utilisation des 250€ par mois

Les 3 techniques infaillibles pour mobiliser les jeunes donateurs

 A vos marques, prêts… c’est parti ! ?

1.    Adaptez l’usage de vos réseaux sociaux aux attentes de votre cible

 

Chaque réseau social possède des caractéristiques qui le distingue des autres.

Pour votre campagne de communication, il est impératif de bien cibler ceux qui correspondent le mieux à vos potentiels donateurs. 

 

Voici un classement des réseaux sociaux à utiliser absolument pour mobiliser les jeunes donateurs. 

Les données suivantes sont issues du site Harris Interactive, institut d’études marketing et de sondages d’opinion  

? 1ère place : INSTAGRAM

Très fréquentée par la communauté jeune, on estime en 2020 que 69 % des internautes âgés de  15 ans à 24 ans utilisent chaque mois cette plateforme. Ils sont en tout 11,5 millions de français à se connecter régulièrement cette année. 

Ses avantages ?   

Instagram propose le concept des stories : une publication photo, vidéo ou texte qui disparaît au bout de 24 heures.

Elles sont un moyen d’interaction efficace avec votre audience :

  • D’une part, l’algorithme du réseau social privilégie l’usage des stories : plus vous en postez, plus vous gagnez en visibilité.
  • D’autre part, ce concept favorise une relation directe avec votre communauté : le donateur peut vous faire des retours sur votre collecte via votre story.
  • Enfin, les nombreux internautes sont majoritairement des consommateurs (CtoC). Il est intéressant ici d’effectuer des actions de communication face à une population jeune et connectée. 

Exemple d’utilisation pour mobiliser de jeunes donateurs

Présentez du contenu interactif, où vous permettez à vos potentiels donateurs de prendre la parole. En mettant en évidence les questions que peuvent se poser votre communauté, vous leur facilitez la compréhension de votre projet.

Par exemple, le concept d’interview est très efficace. Notre association partenaire l’a bien compris : sur ses stories Instagram épinglées, les fondateurs Benoit Floquet et Louis Falga partagent des vidéos où ils répondent aux questions fréquemment posées sur leurs réseaux sociaux.

Tirelires d'Avenir - "Qui sont les jeunes ?" - exemple d'une séquence

? 2ème place : FACEBOOK

Réseau social le plus utilisé par les jeunes et très jeunes.
Facebook comptabilise actuellement le plus d’internautes dans le monde, avec un nombre important 2,701 milliards. 72 % des individus inscrits entre 15 et 24 ans utilisent quotidiennement Facebook.  

Ses avantages ?  

  • Facebook, à l’instar d’Instagram, propose également le concept des stories.
  • Elle représente la plateforme numérique la plus démocratisée à échelle mondiale et nationale.
  • Les associations peuvent correctement gérer leurs publicités et leurs cibles.
  • Toutes communautés y sont présentes : consommateurs et organisations. Si vous êtes une petite association, il se peut même que vous n’ayez pas de site internet et que votre page Facebook représente votre 1ère vitrine sur Internet, pour cibler une population un peu plus large. 

Exemple d’utilisation pour mobiliser de jeunes donateurs

Votre page Facebook représente une belle porte d’entrée pour suivre vos actualités et mobiliser votre communauté (voir notre article sur “Comment gagner des fans sur Facebook pour mon association ?“).

Votre header, soit l’image en haut de votre page, est une des premières choses que les potentiels donateurs voient en arrivant sur votre page. Lors de votre campagne, mettez-la à jour avec un design simple dans lequel est inclus votre appel à l’action (call to action). 

Présentation le 5 novembre 2020

? 3ème place : LINKEDIN

En France, ce réseau social compte 20 millions de membres. Les individus entre 18 et 24 ans représentent 21,3 %, et ceux compris entre 25 et 34 ans représentent eux 58,5%. La population est donc plus âgée, mais reste relativement jeune. 

Ses avantages ?  

  • Plateforme célèbre en BtoB, LinkedIn met en relation les organisations et sociétés entre elles.
  • Faire connaitre son association auprès de professionnels – en particulier quand on est une petite ou moyenne association – est possible grâce à LinkedIn : cela ouvre la voie à de potentiels partenariats
  • Vous toucherez avec ce réseau social une population de jeunes démarrant dans la vie active, sensibilisé.e.s à la notion de “consom’acteur”. C’est-à-dire ceux et celles qui se réapproprient l’acte de consommation en faisant usage de leur pouvoir d’achat pour protéger les valeurs et les causes qu’ils et elles défendent. Une population à sensibiliser à votre cause dès maintenant, pour en faire demain de potentiels donateurs réguliers voire de grands donateurs en devenir !

Exemple d’utilisation pour mobiliser de jeunes donateurs

Plus que des organisations, ce sont plutôt des personnes que nous suivons sur LinkedIn. Pour leurs actions ou leurs prises de position.

Ainsi en réalité, plutôt que de publier sur la page LinkedIn de votre association, il vaut mieux que vous preniez vous-même la parole, sur votre profil personnel. Vous démultiplierez ainsi votre impact en embarquant une communauté autour de vos publications.

LinkedIn valorise les contenus les plus engageants, ceux qui suscitent le plus de commentaires et sur lesquels les utilisateurs passent le plus de temps. C’est pourquoi contrairement à Facebook, il faut que vous utilisiez au maximum les 1300 caractères du post. Ici, cliquer sur “voir plus” est de mise ! 

Par exemple, la page LinkedIn de Tirelires d’Avenir est suivie par 500 personnes là où les profils des 2 fondateurs sont suivis par plus du double. 

Tirelires d'Avenir - Co-fondateurs sur LinkedIn

2.    Adaptez votre stratégie de contenu à la façon dont les jeunes “consomment” l’information

 

Cela passe par plusieurs astuces : 
 

? Instaurez un rythme de publication

Privilégiez un rythme de publication hebdomadaire. Postez 1 à 2 fois par semaine des présentations de votre collecte et de votre partenariat, des remerciements et postez également le montant actualisé à travers les outils mis à disposition. Votre communauté vous soutient, apportez-leur de la reconnaissance.
 

?‍♀️ Privilégiez des contenus brefs et concis  

Sur Facebook, allez droit au but. Les textes furtifs et brefs auront plus d’impact que les longs textes. Ils vont faciliter la lecture de vos donateurs, et vont leur transmettre un message compréhensible et clair. 

Présentation le 27 octobre 2020

? Postez des publications chiffrées en lien avec l’actualité de la cause que vous défendez

Par exemple, Tirelires d’Avenir a de nombreuses fois réalisé des publications centrées non pas uniquement sur les personnes qu’elle défend, mais sur la communauté jeune en général. Cela passe par des sujets d’actualité, des bons plans ou encore des centres d’intérêts. Cela permet de cibler de manière judicieuse et efficace vos potentiels donateurs.  

Chiffres sur les jeunes en situation de précarité - publication Instagram

3.  Jouez sur l’identification des jeunes donateurs à votre cause

Entretenez constamment l’image que véhicule votre association.
Misez tout sur les valeurs qu’elle reflète. 
En règle générale, les donateurs s’identifient à une association en fonction des valeurs partagées.

Rappelez-vous : plus vos potentiels donateurs vont partager de valeurs communes avec votre association, plus vous les influencerez et plus ils s’engageront à donner. Donnez à vos jeunes donateurs des repères afin qu’ils puissent s’identifier. 

Cela démarre par le fait de prônez la solidarité, la bienveillance et l’accessibilité ! ?

? Appuyez-vous sur les caractéristiques propres aux jeunes donateurs

Si les jeunes donateurs trouvent des caractéristiques communes entre eux-mêmes et la personne et/ou le sujet que vous défendez, alors ceux-ci seront davantage sensibilisés. Ils seront plus aptes à donner lorsqu’ils sentent que la cause les concerne, que ce soit de près ou de loin.

Liez vos jeunes donateurs à votre engagement. 
Faites-les devenir de réels acteurs via du storytelling. Raconter des histoires est un moyen efficace de rassembler, de partager, de confier.

Cela encouragera vos futurs donateurs à se questionner :

  • « Pourquoi est-il/elle dans le besoin, tout en ayant le même âge que moi? »
  • « Que puis-je faire pour lui rendre service? ».

Ici, vous jouez un rôle essentiel : vous êtes la solution qui leur permettra d’être solidaires les uns avec les autres.

Tirelires d’Avenir a présenté de nombreuses fois le portrait de Shaka, en mentionnant son jeune âge (21 ans) et la situation dans laquelle il se trouve. De plus, plusieurs autres présentations de jeunes dans la même situation sont présentes sur leurs réseaux sociaux. 

 

Présentation de Sofia, Sasha et Mikha

Cette collecte a-t-elle bien fonctionné ? 

La campagne de collecte de l’association Tirelires d’Avenir s’est clôturée en 3 semaines, avec 1300 euros collectés.    

 Plus que le résultat initialement prévu, en moins de temps !   

L’engagement suscité en faveur de Shaka a été remarquable.  
L’association a reçu énormément de retours positifs, de partages et a permis à certains jeunes de devenir ambassadeurs !

De nombreux jeunes donateurs ont participé à leur collecte et l’ont régulièrement soutenue sur leurs propres réseaux sociaux.   
En effet, si vous communiquez sur vos réseaux sociaux, au départ ce sont souvent des ami.e.s et des ami.e.s d’ami.e.s qui vous suivent. Alors en tant que pair, de manière mécanique vos donateurs se retrouvent en grande majorité dans la tranche d’âge 18 – 35 ans, surtout quand c’était des petits dons. 
L’objectif de Tirelires d’Avenir reste néanmoins de sensibiliser tout le monde. Cela n’a donc pas empêché des donateurs plus âgés de participer et souvent par la même occasion de faire un plus gros don en numéraire ?

Tirelires d’Avenir a été ravi d’être notre partenaire durant cette campagne de collecte. 

Si vous, association, souhaitez également vous lancer, inscrivez-vous sur notre plateforme don-local.org. 

  

Référencez vos projets de collecte sur don-local.org 
et recevez gratuitement votre kit composé d’un lien web ainsi que d’un QR Code.

Et après ? Transformez tous vos supports de communication en boîte à dons !

100% des dons sont reversés à votre association.
Nous nous rémunérons grâce au pourboire laissé de manière volontaires par les donateurs.

 Découvrez LOKALERO

Recevez gratuitement votre kit de collecte !
LOKALERO est la solution de dons de proximité pour les associations.
 

LOKA’CTU

Newsletter mensuelle